Option binaire et CFD : fin de leur commercialisation en Belgique

La FSMA, organisme de régulation belge des marchés financiers, vient d’annoncer qu’à partir du 18 août 2016 le trading option binaire, les contrats dérivés de moins d’une heure et les contrats dérivés à effet de levier comme les CFD ne seront plus admis sur le territoire belge. En d’autres termes, les plateformes de trading électronique qui proposent ce genre de transactions n’auront plus le droit d’accepter les traders belges. Ce communiqué de presse sonne le glas de l’option binaire en Belgique. Les raisons invoquées sont les pratiques parfois agressives de certains brokers, le caractère risqué de ce type d’investissement, les délais ultra-courts de ces transactions…

FSMA option binaire

Cette décision est la conséquence directe d’un arrêté royal daté du 21 juillet et sera effective dès le 18 août 2016. D’autres nouvelles viennent de Belgique, elles concernent cette fois la société Rodeler Limited qui possède plusieurs plateformes de trading dont la plus connue est 24option.

24option doit payer une amende de 140.000€ à la Belgique

La société Rodeler Limited, propriétaire de la bien connue plateforme option binaire 24option, enchaîne les coups durs. Il y a quelques jours nous apprenions, stupéfiés, que l’AMF avait décidé d’interdire l’ensemble des plateformes de la société Rodeler Limited sur le sol français. C’était la première fois que le régulateur français prenait une telle décision ! 24option se retrouve une fois de plus dans la tourmente après que la FSMA ait indiqué dans un communiqué de presse que le courtier devait s’affranchir d’une amende de 140.000€ en Belgique.

FSMA 24option

24option.com et les autres sites de la société chypriote n’ont pas été pris pour cibles par hasard. En Belgique, les plateformes de trading devaient jusqu’à maintenant soumettre toutes les publicités à destination du public belge à la FSMA pour approbation et publier un document relatif à la nature des transactions proposées aux traders et indiquant quels sont les risques encourus. C’est le non-respect de ces obligations qui sont à l’origine de l’amende infligée à Rodeler Limited en Belgique. En plus de s’acquitter de l’amende, le broker devra également publier les documents obligatoires. En attendant, 24option est contraint de contacter ses traders belges afin de leur proposer, s’ils le souhaitent, de fermer leurs positions, de procéder à la fermeture de leurs comptes et de récupérer leur argent.

Laisser un commentaire

*

Copyright © 2018. All Rights Reserved. Trading Binaire | Flytonic Theme by Flytonic.